R&R

1R&R_Résultats

Seniors Masculins Coupe de France
BOURGES HB 18 24   46 ASAV
– 18 ans LONGVIC VAROIS HB 23   15 ASAV
  HBC PONTAILLER 17   9 ASAV
– 16 ans Masculins CHAROLAIS BRIONNAIS HB 22   33 ASAV
– 16 ans Féminines ASAV 19   11 ASUC MIGENNES
– 14 ans A USO NEVERS 25   8 ASAV

1R&R_Résumés

Coupe de France – 1er tour – BOURGES VS ASAV

Match : 46 à 21 (23 à 12 à la pause)

Buteurs Vauzelles : Olivier Aleyrangues (2), Jeremy Berzin (3), Stephen Bornat (2), Julien Chartier (4), Clément Cotillard (1), Frédéric Ginouvez (2), Nathan Guichard (2), Alexis Porteiron (5) ont participé Fabrice Paupert et les gardiens David Fressard et Florent Grailllot

Arbitres : Sylvie Pizzio et Peggy Aucante.

Les vauzelliens jouaient samedi soir à Bourges pour le premier tour de la coupe de France. L’occasion pour l’entraîneur de tester les jeunes issus du groupe moins de 18 ans de la saison précédente et des joueurs de la réserve. Avec un effectif réduit mais très homogène, Bourges prend rapidement les commandes du match. Meilleurs dans tous les secteurs de jeu, les locaux se donnent rapidement une avance confortable. Du côté des nivernais malgré de beaux mouvements en attaque placée, jamais ils auront le niveau pour inquiéter une équipe jeune et très dynamique. Le repli défensif des visiteurs ne sera jamais à la hauteur et Bourges accumule les buts à chaque perte de balle vauzellienne. Bourges s’impose logiquement et sans difficulté 46 à 21.
“La coupe de France ne fait pas partie de nos objectifs. Nous avons fait le choix de laisser libre nos joueurs majeurs du groupe compétition afin d’éviter toute blessure supplémentaire. C’est quasiment l’équipe réserve qui était alignée. Malgré la lourde défaite, nos joueurs n’ont pas à rougir. Nous avons fait quelques beaux passages même si la différence de niveau entre les deux équipes était énorme. C’était un beau moyen de tester nos jeunes et les réservistes. Si certains ont confirmé leur niveau en l’équipe réserve, d’autres ont gagné un ticket en équipe première pour le week-end prochain, et c’est de bonne augure”

Julien CHARTIER