Résultats et résumés du week end

   
SENIORS MASCULINS
HBC SENS 29    27  ASAV

 

 

Seniors Masculins SENS VS ASAV

Buteurs ASAV Handball : Loïc Armand 3, Tarik Ezzine 6, Julien Guillaumin 2, Régis Helary 1, Cyril Paupert 6, Justin Parize 4, Mathieu Benier 4, Clément Cotillard 1, ont participé, Frédéric Ginouvez, Julien Hélary et les gardiens Marc Gravière et David Fressard

Score à la mi-tps 13 à 11, match 29 à 27.

Une nouvelle fois, c’est avec une infirmerie bien remplie (4 blessés en équipe A) que Vauzelles se déplaçait à Sens samedi soir. Sans arbitre officiel, l’application du règlement impose des arbitres de Sens pour siffler cette rencontre. Dès l’entame du match, Sens prend l’avantage en attaque. La défense vauzellienne ne peut pas imposer son intensité habituelle car systématiquement sanctionnée. En attaque, la circulation de balle nivernaise n’est pas juste, et les échecs aux tirs ne permettent pas de prendre un avantage suffisant. Durement sanctionnés par des 2min, les vauzelliens jouent à 4 pendant 3 minutes, et encaissent buts sur buts. A 2 buts des locaux à la pause, l’ASAV handball se relance dans le match dès le début de la deuxième mi-temps. Prenant le dessus, notamment grâce à leur gardien Marc Gravière qui sort arrêt sur arrêt, pendant que Cyril Paupert en bon artilleur marque but sur but. Malheureusement, après avoir pris 3 fois 2 minutes, il est sanctionné par un carton rouge et c’est sans son seul arrière droit que Vauzelles terminera la partie. Jouant une nouvelle fois à 4 contre 6, Vauzelles voit Sens s’échapper, mais dans un sursaut d’orgueil, revient à 2 longueurs et perd ce match 29 à 27 dans une ambiance exécrables.
“Ce soir notre défense n’a jamais pu s’exprimer. C’est pourtant devenu notre point fort, sans elle, toute notre organisation est remise en cause. En attaque, je n’avais pas beaucoup de solutions sur notre base arrière pourtant nous parvenons à marquer 27 buts malgré 2 penalties loupées, et 5 immanquables à 6 mètres. Sur ce match qu’on n’oubliera pas, je suis très content de ramener nos joueurs sans blessures, et nos familles qui nous ont accompagnés entières…”

Julien CHARTIER